Réagissons!





Accueil

Réagissons ! met la Région Réunion au pied du mur !




Monsieur le Président,

La rapport du commissaire enquêteur Santamaria à la page 87 est très clair : l’étude des tracés alternatifs au projet NRL a été bâclée en 2006, suite à l’effondrement gigantesque sur la RL du côté de La Possession qui a causé des morts et l’interruption du trafic routier durant des semaines.

L’État a arbitrairement imposé la NRL, un choix qui avait été rejeté par le CESER, lequel avait conseillé d’étudier à fond une route à mi-hauteur et une solution en tunnel.
Lors de sa visite en fin 2013 ici, le ministre des Dom avait dit (Zinfos974 du 17 ainsi que JIR et Quotidien du 18 octobre 2013), je reprends Zinfos974 :
En clôturant son intervention à la maison des chantiers, Victorin Lurel a, enfin, formulé une sorte d'avertissement en direction de Didier Robert, président de Région, et de son délégué à la NRL, Dominique Fournel. "Vous aurez à répondre qu'il n'y a pas d'alternative au projet actuel, montrer que la solution préconisée est la meilleure, je n'ose pas dire la moins pire des solutions", ajoute le ministre.
Il avait donné un mois au préfet pour commencer l’enquête publique.
Ce qui signifie que la Région avait un mois pour apporter au ministre la preuve que le projet NRL était bien le meilleur sinon le moins pire.
Ce n’était pas une question privée de Victorin à Didier et Dominique mais une question adressée publiquement par le ministre en charge des Dom au président de Région et à son vice-président, délégué au projet NRL.
Question retranscrite rigoureusement par les trois media précités.

Les Réunionnais en premier lieu mais également les Français de métropole ainsi que les Européens qui sont appelés à verser une quote-part à ce projet ont le droit de savoir quelles preuves vous avez fournies au ministre des Dom, si vous en avez fourni.

Notre association vous a sollicité par mèl le 22 janvier 2015 pour obtenir copie de ces preuves instamment exigées par M. Lurel pour l’obtention des dérogations.
Comme les précédentes enquêtes publiques, celle sur la dérogation des espèces protégées a été bâclée et illégale puisque les résultats de cette enquête publique sur le web n’ont pas été communiqués au public.

Par un mèl en date du 4 février, vous nous avez demandé d’attendre un peu.
Voilà un peu plus d’un mois depuis cette demande de patienter que nous patientons patiemment.
Sept semaines pour tenter de retrouver le courrier envoyé à la Rue Oudinot prouvant que le projet NRL est le meilleur choix, vous avouerez que le désordre règne en maître dans votre pyramide inversée. Ce qui ne vous tracasse point pour poursuivre des travaux préparatoires.
Mais, sans doute, ce courrier n’est-il jamais parvenu à son destinataire !
En effet, contacté par nous par tél à son secrétariat et par mèl ce 19 janvier, M. Victorin Lurel, votre homologue de Guadeloupe a été, lui aussi, dans l’incapacité depuis cette date de nous fournir ces preuves par lui exigées.

La demande du 19 janvier 2015 au ministre des Dom de surseoir aux travaux prépa reste lettre morte.
Nous vous prions, une dernière fois officiellement par courrier postal recommandé A.R., de bien vouloir nous communiquer tous ces éléments. Dont les preuves d’envoi et de réception.

Recevez, Monsieur le Président, nos salutations citoyennes.
Sainte-Clotilde, le 12 mars 2015.