Réagissons!





La laïcité est morte, vive l'allahicité


Juste après l’Eïd, je passe acheter des fruits dans une grande enseigne du Nord de notre île et mon attention est attirée par deux calicots au-dessus d’un rayon voisin exprimant un soutien sans faille aux musulmans : « Avec vous pendant le ramadan ».

Ayant fait venir un responsable du magasin, ce dernier me confirme que l’an passé il n’y avait pas eu de calicot souhaitant « Sainte fête de Pâques ! » à tous les chrétiens et qu’il n’y en avait pas de prévu pour 2015. L’an dernier j’avais noté une grande banderole verticale sur toute la hauteur de la vieille mairie dionysienne clamant « Eïd Mubarak » aux musulmans du chef-lieu. Bien entendu, il n’y a jamais eu de banderole souhaitant une sainte fête de Pâques aux chrétiens.

Cette année, Gilbert Annette a même réalisé un village de l’Eïd au Barachois, dans le square jouxtant la préfecture. Ce lundi matin 11 août, en me dirigeant vers le monument aux Morts, je découvre la devanture islamisée de la villa du Département. Je m’en offusque et décide de prendre une photo sur le chemin du retour. Là encore, une banderole souhaite « Eïd Mubarak »

Quelques minutes plus tard, à mon retour, le décor était en train d’être démonté et j’ai juste eu le temps de prendre un cliché en catastrophe après m’être garé précipitamment à l’angle de la rue Sainte-Anne. 90 % des boulangeries dionysiennes sont islamisées par le hâlal. La mairie et le Département s’asseyent allègrement sur la laïcité. On n’attend plus que le président de Région pour se convertir à la religion de paix, d’amour et de tolérance. Et, en l’honneur du Prophète, de s’appeler désormais Mohamed Robert. Vive l’allahicité !


P. S. Suite à la publication de ce texte dans Clicanoo, des internautes se sont insurgés en affirmant que les chrétiens étaient honorés également lors de Noël.

Nous nous inscrivons en faux contre cette assertion car Noël est devenu une fête strictement commerciale où le nom même de celui qu’on fête a totalement disparu : Jésus.

Par ailleurs, Noël est fêté civilement par tous les Réunionnais alors que d’autres fêtes ne concernent exclusivement que certaines communautés dans lesquelles tous les autres Réunionnais ne se reconnaissent pas.

*****




*****